Le biais des alphabets latins dans l’histoire des technologies de communication

Siavash Rokni   Bio: Siavash Rokni est un étudiant au doctorat en communication et le chargé de cours en histoire des communications à l’UQAM. Il s’intéresse à la décolonisation de l’histoire des communications dans cette présentation. Pour son doctorat, il travaille sur l’apparition de la musique fusion au 21e siècle en Iran.

Le biais des alphabets latins dans l’histoire des technologies de communication

Innis (2008) nous montre l’importance du contrôle des moyens des communications pour l’établissement du contrôle dans une société. Commençant par les Achéménides, nous voyons l’importance que cet empire donne au développement de premier système de poste en établissant les routes royales, un système de transport et de communication à longue distance qui permettaient le contrôle d’un territoire de 11,000,000 kilomètres carrés à 400 A.J.C. Ce système de communication n’est pas lié directement à l’alphabet, car la relation avec le transport est au centre de cette technologie. Pourtant, à partir du moment où les technologies de communications ont été établies avec les alphabets latins, ces technologies commencent à exclure d’autres formes d’écritures inconsciemment. Quel était le biais d’alphabet latin dans l’adoption de l’imprimerie, de la machine à écrire et du télégraphe dans les différents pays du monde ? Cette présentation vise à démontrer le biais des alphabets latin dans l’établissement des trois technologies de communications dans le monde, notamment l’imprimerie en Arabe (Ayalon, 2016), la machine à écrire Siamoise (Mullaney, 2017) et le télégraphe en chine (ibid.). Elle montre la façon dont les différentes cultures avec des écritures différentes ont intégré les technologies avec des biais d’alphabet latin afin d’être incluses dans le processus de globalisation au 19e siècle. Finalement, je conclus qu’on doit apprendre de l’histoire des biais des alphabets latins en incluant divers points de vue dans le design des nouvelles technologies de communications aujourd’hui afin d’éviter l’exclusion des personnes et des cultures marginalisées dans le design des nouvelles technologies.  

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s